CPAM du Val-de-Marne : Un projet d’aménagement d’envergure à l’aide de pCon VR

Ingénieur en informatique au sein de la CPAM du Val-de-Marne, Philippe DUFRENE nous fait part de son expérience avec le plugin VR pCon.planner.

Réel outil de collaboration, la VR pCon.planner a permis à Philippe DUFRENE d’intégrer ses collaborateurs au sein de son projet d’aménagement du futur siège de la CPAM.

Un projet d’envergure pour des locaux d’une superficie de 16 000 m2  allant accueillir 950 agents.

CPAM du Val de Marne : Un projet daménagement denvergure à laide de pCon VR

Les futurs locaux de la CPAM du Val-de-Marne. Un projet de 16000 m2, réalisé par Philippe DUFRENE – Chef de projet sur le futur siège de la CPAM

C’est de par le logiciel pCon.planner VR que les collaborateurs ont pu immerger dans le projet et ainsi percevoir une ébauche de ce que pourrait être leur futur espace de travail.

Quels sont les raisons vous ayant incité à utiliser le plugin VR pCon.planner ? 

Tout d’abord,  j’avais envisagé de mettre en place des visites virtuelles au titre de la communication. L’immersion en pseudo-réalité devait permettre au personnel de la CPAM de s’immerger dans les futurs locaux et de mieux en appréhender l’aménagement.

Quels bénéfices en avez-vous tiré ? 

Au-delà du fait que l’effet attendu au niveau communication a été vérifié (enthousiasme et adhésion du personnel à la démarche), nous avons utilisé la projection en VR pour organiser au mieux nos aménagements.

Avez-vous constaté un meilleur échange avec les autres collaborateurs ? Les projets menés jusqu’alors avec le plug-in VR ont-ils été concluants/enrichissants/différents ? 

Les premières réactions ont été très positives avec l’impression pour les premières personnes qui ont testé de se projeter avec un réalisme étonnant dans ce que sera ce futur site. On peut échanger en direct sur les impressions, sur l’adhésion ou pas sur les aménagements proposés, sur les coloris, le format des mobiliers.

Quelles améliorations avez-vous remarquées en interne ? L’immersion à 360° permet-elle d’éviter certaines erreurs (grâce notamment à la prise en compte du volume de la pièce) ? 

L’immersion 360° en VR change du tout au tout par rapport à une vision 2D d’un plan. Sur un plan à plat, on ne se rend absolument pas compte des distances et évidemment des volumes. Donc, oui, visiter virtuellement l’espace donne une idée assez précise de ce que pourra être la réalité et permet ainsi de corriger et de réorienter certains choix.

En parallèle, Philippe Dufrene développe un site de visite virtuelle bâti sur des images panoramiques. « L’idée est de remettre au personnel des casques virtuels en carton (types google mask) et qu’ils puissent visiter à leur gré les lieux proposés à l’aide de leur smartphone (plus pratique qu’avec un casque virtuel connecté à un ordinateur). » 

Plongez au cœur d’un des projets de Philippe Dufrene en cliquant sur le lien ci-dessous :

https://cdn.instavr.co/html/h5YlOoKX7L1xGgKnuRDn_app.html?bust=yx1getzcj9d

Pour plus d’information, consultez notre documentation pCon.planner VR en cliquant juste ici !

Ce contenu a été publié dans Do you know?, Events, General, pCon.planner. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>